• thumbnail
    Story 43: 1990
    1 Minutes | 2023

    Des fruits à perte de vue

Des fruits à perte de vue

Année après année, de plus en plus de gens achetaient du jus de fruits Rauch. Afin de répondre à la demande croissante, le leitmotiv sur lequel reposaient les achats de Rauch à la fin des années 1980 était simple : nous achetons autant de fruits que possible. Mais à l'automne, à l'époque, on livrait déjà plus de pommes que les équipes de production ne pouvaient en presser, 500 tonnes par jour tout de même. Ce qui eut pour effet que sur toutes les voies ferroviaires libres entre Rankweil et Götzis, situé à 9 km de là, les wagons étaient pleins à craquer de pommes mûres.

Il en fut ainsi jusqu'en 1993, lorsque Rauch commença à travailler la pomme à Budapest. Mais de temps à autre, il y avait aussi des goulots d'étranglement au niveau de la livraison. Lorsqu'en 1998, des camions pleins de pommes menacèrent de bloquer les routes autour du site hongrois, les collègues trouvèrent une solution pragmatique : ils louèrent un cinéma de plein air se trouvant à proximité pour en faire un parking à pommes.

Les équipes de Rankweil pressent 500 tonnes de pommes par jour. Certains jours, les livraisons dépassaient cette quantité à l'automne.