• thumbnail
    Story 92: 2014

    Bataille pour le rayon frais

    1 Minutes | 3169

Bataille pour le rayon frais

Comment des Anglais impudents mirent la pression sur les purs jus réfrigérés de Rauch.

À partir de 2005, le rayon frais prit de plus en plus d'importance en matière de jus de fruits. Avec ses smoothies, ses publicités insolentes et beaucoup d'argent investi par Coca-Cola (son nouveau propriétaire), Innocent, une société anglaise, conquit une place de choix dans les rayons frais européens. Jusque-là tout allait bien. Mais en 2012, ce concurrent présenta soudain ses jus de fruits pressés et réfrigérés sur place. Aiguillonné par une puissante campagne, il devint rapidement le leader du marché du rayon frais. Ça a fait mal.

Car Rauch proposait déjà des jus de pression directe réfrigérés, sous la marque « Rauch Fresh » depuis 1998. Une communauté stable d'amateurs appréciait la qualité « comme si on avait pressé les jus soi-même » et aimait bien jusqu'à présent les briques en carton. Que faire ?

En 2014, Rauch opta pour une toute nouvelle stratégie de marque : avec « Rauch Juice Bar », l'entreprise disposait déjà de la marque synonyme de jus de qualité pressés à la main. Sous cette étiquette et dans sa propre carafe, Rauch osa prendre un nouveau départ dans le rayon frais. Avec grand succès. Depuis lors, la carafe « Juice-Bar » s'est fortement imposée comme un numéro 2 et, dans de nombreux pays d'Europe de l'Est, Rauch s'est imposé comme pionner en matière d'innovation.

 

 

« Rauch Juice Bar », marque des carafes que l'on trouve au rayon frais