• thumbnail
    Story 2: 1919

    Impossible de vivre sans manger ni boire.

    1 Minutes | 6045

Impossible de vivre sans manger ni boire.

Création de la société le 1.9.1919 : une ambiance de renouveau dans le domaine du jus de fruits

Dieu merci, la Première Guerre mondiale avait pris fin dix mois plus tôt. Bien que blessés ou malades, les deux fils aînés de François-Joseph, Eduard et Ernst, avaient survécu à leur service sur le front. Lui et son frère Johann Baptist avaient même réussi à conserver leur petit atelier de broderie pendant la guerre.

Mais en septembre de cette année-là, le charbon est également devenu rare au pays. Les trains de voyageurs ne circulent presque plus. Que faut-il utiliser pour réchauffer la maison en hiver ? Mais, la plupart des habitants du Vorarlberg étaient très optimistes. Ils deviendront bientôt un canton de Suisse. Plus de 80% avaient voté pour l'Anschluss en mai. Ambiance de renouveau. 

Un avenir fait de moût et de schnaps
Le 01/09/1919, François-Joseph von Franz Amann acheta la maison voisine pour 38 000 couronnes, maison qui comprenait une cidrerie et une distillerie. Il était raisonnable de disposer d'un autre secteur d'affaires ; ce qui offrit de nouvelles perspectives à son fils Ernst. Ce dernier a d'ailleurs montré également son talent d'homme d'affaires. Mais l'atelier de broderie des « Rauch & Frères » n'avait de travail que pour un de ses 10 enfants, l'aîné Eduard.  

Un vieux pressoir à fruits manuel, pour tout entrepôt, de vieux fûts à bière dans la cave, un appareil de cuisson dans la buanderie : Franz-Josef démarre modestement dans la nouvelle branche qu'il a choisie. Mais la famille était vraiment courageuse... et cette affaire prometteuse d'avenir : on ne vit pas sans manger ni boire.

Le cidre de Rauch a été vendu très tôt sous son propre nom.