• thumbnail
    Story 1: 1909

    De la faux à la machine à broder

    1 Minutes | 2273

De la faux à la machine à broder

Le sens des affaires dès la première entreprise

Les Rauch étaient des paysans de montagne de Dünserberg-Bassig, un petit hameau situé à 1270 m au-dessus de la vallée du Walgau. Dans les années 1880, Franz Josef Rauch déménage avec sa sœur et ses trois frères à Götzis-Spalla dans un premier temps, puis à Rankweil, où ils achètent en 1894 une maison, située dans la Langen Gasse, dotée d'une écurie et d'une grange pour la somme de 3800 florins.

Les cinq frères et sœur étaient des travailleurs acharnés. Ils ont une petite exploitation agricole avec un peu de bétail et à côté une broderie avec des machines à broder à la main. Les deux frères Franz Josef et Johann-Baptiste avaient manifestement un bon flair pour les affaires. La vente de leurs articles de broderie connaît un succès grandissant dans le pays et à l'étranger. Bientôt, ils construisent un local attenant à leur maison, comprenant dans un premier temps deux, puis trois machines à broder à la main. Ils font également fabriquer par d'autres brodeurs. Au début de l'année 1909, ils créent l'entreprise de broderie « Rauch & Frères », une entreprise florissante jusqu'au début des années 30. Dans les années 50, le bâtiment est vendu à la société voisine König.

Légende : fondé en 1909 par François-Joseph et Johann Baptiste Rauch, l'atelier de broderie « Gebr. Rauch » est devenu au début des années 30 une entreprise remarquable avec dix machines à broder automatiques 15 yard. Mais la crise économique mondiale de 1929 frappa très durement cette branche : quelques années plus tard, toutes les machines sont mises au rebut et la broderie fut liquidée. Fort heureusement, les Rauch avaient déjà une deuxième source de revenu.