• thumbnail
    Story 41: 1980er

    Voyages périlleux pour le meilleur des jus de fruits

    1 Minutes | 4327

Voyages périlleux pour le meilleur des jus de fruits

Rauch voyage jusqu'au bout du monde s'occuper de ses clients

 « Que ce soit en Irak, à Djibouti ou au Yémen, afin de comprendre leur marché et de leur apporter le meilleur soutien possible, nous rendions personnellement visite à nos nouveaux clients le plus tôt possible, même dans ces pays dangereux ou très lointains », rapporte Heinz Dei-Michei, responsable des exportations de 1985 à 2001. La plupart des commerçants étaient étonnés quand Rauch venait en personne parce que la plupart des grands fabricants avaient peur de prendre ce risque.

Les premiers contacts ont été pris lors de foires agroalimentaires ou d'événements organisés par des organismes de commerce extérieur. « Qu'il s'agisse de produits finis ou semi-finis, Rauch s'établissait dans une région et des personnes intéressées des régions voisines nous rendaient rapidement visite lors de ces événements. La réputation concernant la qualité se répand rapidement dans le monde entier ». Ces voyages étaient souvent aventureux : des heures de route dans des voitures déglinguées sur des routes cahoteuses, des chambres d'hôtel avec des colocataires à quatre pattes, rampants et parfois même une ambiance de film d'espionnage : « En Irak, on ne pouvait parler avec les clients que lorsque nous étions dans une voiture qui roulait ; partout ailleurs, les services secrets auraient pu nous mettre sur écoute ».‑

Où que ce soit dans le monde, souvent Rauch y était déjà allé : ici, à la fin des années 90, dans le bazar de Karachi au Pakistan.