• thumbnail
    Story 54: 1997

    Pas de café glacé : Comment Rauch a appris à connaître les pièges du lait

    2 Minutes | 5499

Pas de café glacé : Comment Rauch a appris à connaître les pièges du lait

Le spot publicitaire était parfait : en 1997, une présentatrice de télévision autrichienne bien connue interrompit la publicité télévisée pour une pause-café en présentant le tout nouveau café glacé en canette de Rauch raffiné avec du lait. L'équipe commerciale avait également travaillé dur et avait réussi à placer ce tout nouveau produit dans les rayons des supermarchés autrichiens : 3 mois après son lancement, malgré une forte concurrence, le café glacé de Rauch était leader sur le marché autrichien. À peine un mois plus tard, Rauch retirait toutes ses canettes du marché au motif de problèmes de qualité !

Mais que s'était-il passé ? Fin 1996, des rumeurs avaient commencé à se répandre selon lesquelles, dans quelques mois, de grands fabricants tels que Jacobs et Nescafé lanceraient pour la première fois du café glacé sur le marché autrichien. À l'extérieur de l'Europe, cette catégorie de boissons était très appréciée depuis de nombreuses années. Au Japon, le « café glacé » avait même réalisé un chiffre d'affaires supérieur à celui de Coca-cola. C'était une occasion que Rauch ne voulait pas manquer et on tenta de développer ce nouveau produit en un temps record.

Mais c'était avoir énormément sous-estimé les pièges que pouvait tendre le lait. La recette et la technique de remplissage sont soumises à des exigences très particulières pour que le lait ne caille pas. Le trop bref laps de temps de seulement quelques mois de développement n'avait pas suffi pour permettre aux équipes de développement et de production de le faire. Le nombre de plaintes augmenta. Ce problème ne put pas être résolu par Rauch, en dépit de la mise en place d'un personnel de crise. Il fallut freiner de toute urgence.

Les experts de Rauch continuèrent tout de même de travailler à la résolution du problème. Et en 2003, produit sur une nouvelle ligne de conditionnement, Rauch lança sa deuxième offensive sur ce segment de marché. Grâce à son onctuosité particulière, Cafemio était d'une qualité nettement supérieure à celle de ses concurrents de l'époque et fut un succès dès le départ. 

 

 

« Nous interrompons la publicité pour une pause-café » : au beau milieu de la pause publicitaire, une présentatrice de l'ORF (Société autrichienne de radiodiffusion) nous invitait à une pause-café avec Rauch.