• thumbnail
    Story 8: 1938-1945

    Du jus de fruit pour l'hôpital

    2 Minutes | 5274

Du jus de fruit pour l'hôpital

Grâce à un produit important pendant la guerre, Rauch traverse les mauvais moments sans difficultés.

Même au cours des années tumultueuses qui ont précédé et marqué la Seconde Guerre mondiale, l'essor du cidre doux a maintenu la petite entreprise de Rankweil en grande activité. Étape par étape, les Rauch ont continué d'investir dans des processus industriels : remplisseuse, laveuse et brosseuse, installation de pasteurisation... même après l'annexion au Reich allemand en 1938.

Parce que le cidre doux était important pour les hôpitaux, les mères et les enfants. Tous les fabricants étaient donc directement subordonnés aux services centralisés à Berlin. Tant qu'on livrait de la qualité, cela restait intéressant : Ernst avait été incorporé dans la Wehrmacht en 1939, et à l'automne 1940, il put rentrer chez lui pour la bonne marche de l'entreprise. Les nazis du coin, souvent fanatiques, n'avaient aucune prise sur la société. Les matières premières étaient suffisantes. Mais Berlin dictait ce qui devait être produit. Rauch devait ramasser le marc de raisin de la région, le sécher et le livrer aux usines de pectine en Allemagne.

Comme de plus en plus d'employés ont reçu l'ordre de faire leur service militaire, Rauch s'est vu affecter des travailleurs étrangers, comme l'ont été la plupart des entreprises « importantes pour la guerre ». « C'était des Grecs », se souvient Erich Rauch, qui avait 9 ans à l'époque : « Nous nous sommes bien occupés d'eux et leur avons installé leur propre cuisine, par exemple ». La cidrerie Rauch s'est donc comportée correctement et a traversé les années de guerre avec décence.

Bon de livraison : Dans les temps difficiles, même les petites choses avaient leur importance : en 1943, Rauch factura 30 Reichspfennigs au boucher Marte de Rankweiler parce qu'il n'avait pas rapporté une bouteille.

Camions : les occupants français confisquèrent aussi les véhicules de Rauch, et confisquèrent même une petite Fiat.