• thumbnail
    Story 46: 1994
    1 Minutes | 2019

    Des liasses juteuses

Des liasses juteuses

Au milieu des années 1990, les produits de marque occidentaux (y compris les jus de fruits de Rauch) étaient très demandés et extrêmement rares en Russie et dans d'autres pays d'Europe de l'Est. Des marchés hors du commun s'agitaient sous le nez de tous. Beaucoup de ceux qui avaient de l'argent ont donc tenté leur chance comme importateurs.

« Ce sont surtout des Russes qui nous ont rendu visite à Rankweil. Au cours de la conversation, ils mettaient une épaisse liasse de D-Mark sur la table et voulaient passer commande. Personne ne faisait confiance aux banques de l'Est », se souvient Heinz Dei-Michei, responsable des exportations à l'époque. « Trudi Ludescher prenait l'argent, parfois jusqu'à 100 000 DM, se rendait à la banque et faisait vérifier l'authenticité des billets. Si tout était en ordre, on signait le contrat. Deux jours plus tard, des camions russes, souvent brinquebalants, venaient chercher les précieux jus de fruits à Rankweil.

 

Dans les années 90, seul l'argent liquide prévalait dans les affaires avec l'Europe de l'Est (le Mark allemand était le « dollar européen ».