• thumbnail
    Story 45: 1991

    Happy Day de préférence à la purée de carottes

    2 Minutes | 3907

Happy Day de préférence à la purée de carottes

Rauch construit à Budapest son premier site de production situé à l'étranger

La recherche d'un site approprié en Europe de l'Est a pris beaucoup de temps. Roman Rauch avait déjà visité plusieurs anciennes conserveries, toutes de « vieilles échoppes ». Ce n'est qu'en 1993 que quelqu'un lui montra, dans la banlieue de Budapest, une usine abandonnée (où se faisait de la production de purée de carottes), bien située et relativement nouvelle. Il est devenu très vite évident que l'on pouvait faire quelque chose avec ça.

Un bureau à Manhattan, des voyages d'affaires à Los Angeles et en Amérique du Sud. Jürgen, fils de Franz Rauch, travaillait depuis un an pour un courtier de marchandises à New York. Travailler aux États-Unis était son rêve d'enfance : « En septembre, mon père m'a appelé car il voulait trouver un directeur général pour la nouvelle société de droit hongrois Rauch Hungaria, ce qui serait un début idéal pour moi. Jürgen n'était pas très enthousiaste ; ce n'est qu'après deux semaines de travail intensif de persuasion de la part de sa famille qu'il y a consenti.

Adieu Manhattan, bonjour Rákosmente

En novembre, Jürgen s'installa dans le 17e arrondissement de Budapest, à Rákosmente, à la périphérie est de la ville. « Il faisait froid et brumeux quand je suis entré dans l'usine pour la première fois. Il y avait un portier, deux chiens, un téléphone avec une ligne partagée, et pas de chauffage. » En janvier, Martin Berchtold, un jeune technicien, quitta également la région pour Budapest. « Nous avons installé une première salle, deux tables et deux chaises, deux ordinateurs d'occasion et une imprimante venant de Rankweil. Puis, on a branché un radiateur radiant et on a commencé à construire l'usine étape par étape. »

Des chiffres noirs au bout d'un an

Au début, Erich Rauch et de nombreux experts de la maison mère apportèrent leur soutien au développement de la production, des achats, des ventes, de la logistique et de l'administration. En parallèle, Jürgen Rauch assurait la formation de l'équipe locale. En mai 1994, les premières lignes de production de Tetrapak avaient déjà démarré à Budapest et Rauch avait commencé à conquérir les rayons des supermarchés hongrois. Et la jeune équipe de Budapest eut ensuite de la chance : la Russie avait ouvert ses frontières aux marchandises "occidentales". Jürgen Rauch : « Il n'y avait pas d'industrie de jus de fruits et ils achetaient autant de jus de fruits qu'ils pouvaient. Nous produisions à plein régime. Un an seulement après son lancement, Rauch Hongrie était dans le rouge.

Vers la fin de 1993, ce qui commença de manière tout à fait improvisée dans les bureaux temporaires non chauffés d'une ancienne usine de fabrication de concentré de carottes devint en quelques années l'une des sources de revenus essentielle de l'entreprise.